Affaire DSK : un mystérieux témoin

Selon le récit fourni jusqu’à présent par les enquêteurs américains, l’employée du Sofitel de Times Square qui accuse Dominique Strauss-Kahn d’agression sexuelle était entrée samedi dans la suite 2806, croyant qu’elle était vide, pendant que DSK prenait une douche dans la salle de bain à l’autre bout de la suite.

Ce récit a toutefois quelque peu évolué au cours des dernières heures. Selon une source policière et une source proche du groupe hôtelier, cette fameuse suite 2806 n’était pas vraiment vide lorsque la femme de chambre y a fait son entrée : un autre employé du Sofitel s’y trouvait déjà à son arrivée.

« La porte était entrouverte« 

Selon la version fournie par la police, la victime présumée de Dominique Strauss-Kahn s’est donc présentée samedi devant la suite du Sofitel et a constaté que « la porte était entrouverte« . La jeune femme « a poussé la porte, un employé était en train de débarrasser le petit-déjeuner dans la suite et il lui a dit qu’elle pouvait nettoyer la chambre« , a poursuivi la source proche du Sofitel. L’accusatrice de DSK est ensuite « revenue dans la chambre avec son chariot et l’autre employé est parti« , a ajouté cette source.

Cette même source proche de l’hôtel Sofitel a également expliqué que l’établissement de Manhattan était équipé de caméras « uniquement dans le lobby et aux 1er et 2e étages, où se trouvent les salles de réunion« , précisant qu’il n’y avait « aucune caméra dans les couloirs, ni dans les chambres, ni dans les suites » de l’hôtel.

Pourquoi le Sofitel a mis une heure pour appeler 911?

Les enquêteurs reconstituaient aussi minutieusement jeudi le fil des événements entre l’arrivée de la victime présumée dans la chambre de DSK et son interpellation. Selon une source proche du dossier, ils estiment que la femme de chambre est entrée dans la chambre peu après 12h heures locales. À 12h29 ou 12h30 (18h30 heure française), selon les caméras de surveillance de l’hôtel et des témoins, Strauss-Kahn a quitté l’hôtel en hâte, sans passer par la réception, et hélé un taxi. Les policiers pensent que la femme de chambre a presque immédiatement rapporté l’agression présumée à plusieurs collègues.

Le premier appel de l’hôtel au 911 a été reçu à 13h32, selon les documents cités par cette source. La sécurité du Sofitel a dit qu’elle souhaitait rapporter une agression sexuelle. Les premières équipes de police sont arrivées sur place 13 minutes plus tard. Pour cette source, il y a deux explications possibles à ce délai d’une heure. La première est que la victime présumée a été tellement choquée et son récit de l’agression si surprenant que la direction de l’hôtel a mis une heure avant d’être sûre qu’elle devait alerter les autorités. La deuxième option, privilégiée par les enquêteurs, est que la direction française de l’hôtel n’a pas voulu se précipiter pour dénoncer un client français si prestigieux. Le Sofitel de New York n’était pas joignable dans l’immédiat pour commenter ces informations.

Les policiers tentent aussi de détailler l’agenda de Strauss-Kahn jusqu’à son arrestation à bord d’un avion à destination de Paris, sur le tarmac de l’aéroport JFK. Dans la nouvelle demande de libération sous caution déposée par la défense, les avocats de l’ancien ministre de l’Economie déclarent que leur client a quitté l’hôtel à 12h28 et qu’il s’est rendu à un rendez-vous pour déjeuner « à quelques rues de là », vers 12h45. Selon la source proche du dossier, les enquêteurs estiment que Strauss-Kahn a appelé l’hôtel à 15h30, vraisemblablement de l’aéroport, pour demander s’il n’avait rien oublié. La police présente au Sofitel a alors prié le personnel de demander à Strauss-Kahn de préciser où il était pour qu’on lui rapporte son téléphone portable.

La police a demandé au Port Authority, qui dirige les infrastructures liées au transport dans la métropole new-yorkaise, de retenir l’avion jusqu’à son arrivée. Les agents du Port Authority sont montés à bord de l’avion d’Air France vers 16h30 et ont prié le directeur du FMI de quitter l’appareil en silence. Il a alors été remis à la police, menotté et emmené dans un commissariat de Harlem.

Source Lci.fr

Publicités

Publié le 19/05/2011, dans Inclassable, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. au moin c’est clair!

  2. Impressionnant toutes ces nouvelles il faut suivre!

Allez, tu vas bien laisser un commentaire ...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :